oranger.jpg

 

Les parfums des orangers en fleur de Séville m'ont rappellé ce petit roman brésilien
de José Mauro de Vasconcelos "Mon bel oranger" dont l'histoire touchante
(l'enfance d'un petit garçon pauvre qui se lie à un pied d'oranges douces pour lui confier
ses chagrins et inquiétudes) m'avait émue au point d'en pleurer. J
e devais avoir à peine 10 ans…

Tag(s) : #Voyage

Partager cet article

Repost 0